MR "Les Comtes de Méan"

  • Maître d'ouvrage: ANIMACARE
  • Architecte: AAVT
  • Situation: BLEGNY
  • Année: 2013
  • Secteur: MRS
  • Nombre de lits: 149
  • Références: 11.0102
  • Étude(s) Réalisée(s):

    pictos40x40 stabilitepictos40x40 techpictos40x40 energie

DESCRIPTION

Construction d'une nouvelle MRS à BLEGNY - Capacité : 149 lits.

Le projet comprend :
La construction d’un immeuble comprenant : 26 appartements de type « Résidences Services » ;
La construction d’un immeuble MRS de 149 chambres.
La conception technique du projet est basée sur une démarche d'utilisation rationnelle de l'énergie (URE) et un développement durable.


Note technique

Stabilité :

Le principe structurel des ailes de chambres de la maison de repos consiste en des façades porteuses en maçonnerie et en 2 files de colonnes/poutres situées de part et d’autre du couloir central. Les planchers sont réalisés en hourdis en béton précontraint.
L’aile comportant les locaux communs (Restaurant, Séjour, etc.), présente en plan libre. Les éléments porteurs des étages reposent sur un réseau de poutrelles métalliques placées dans l’épaisseur des planchers.
PEB : Mission PEB réalisée par notre bureau.

Techniques spéciales :


1. Chauffage

L'utilisation du gaz, énergie avec le plus faible rapport Energie/ CO² produit, a été privilégiée.  Les chaudières, de type à condensation, et les circuits hydrauliques sont optimisés pour fonctionner à basse température. Les chaudières sont de type modulant pour s’adapter à la demande et diminuer au maximum les coûts de fonctionnement.  La régulation tiendra compte de la température extérieure pour diminuer la température d'eau et donc les pertes de distribution.
L'utilisation de pompes de distribution à vitesse variable permettra également une diminution des consommations énergétiques.

2. Ventilation hygiénique

La ventilation est de type double flux avec récupérateur de chaleur (voir Figure ci-dessous).  Le choix d’échangeurs de chaleur à haut rendement (supérieur à 85%), couplé à une isolation optimale de l’enveloppe du bâtiment permettra de diminuer la puissance de chauffage installée, ainsi que la consommation énergétique.  Un bypass sur la ventilation permettra un rafraîchissement pendant les nuits d‘été. Nous utiliserons des moteurs à courant continu dans les groupes de ventilations, technologie jusqu’à 50% moins consommatrice d’énergie par rapport au moteur traditionnel.

3. Sanitaire

La robinetterie choisie sera de  type « économique » : faibles débits, mousseurs, à pression, électronique… pour limiter les consommations d’eau sanitaire.  Elle sera adaptée pour les maisons de repos.

4. Réseau de distribution d'eau de pluie

Nous placerons une cuve de récupération des eaux de pluie, l’eau récupérée sera filtrée et stockée, au lieu d’être rejetée directement vers le réseau d’assainissement, elle sera ensuite distribuée avec un groupe hydrophore pour l’alimentation des WC et des robinets d’entretien.  Cette technique permet des économies significatives sur les consommations d’eau, tout en mettant à disposition une eau douce, non calcaire et gratuite.

5. Eclairage

L'étude de l'éclairage sera axée sur les objectifs de convivialité et d'économie, partant sur les points suivants :

  • Favoriser au maximum la lumière naturelle ;
  • Niveau de performance élevé (rendement des luminaires) ;
  • Uniformité d'éclairage étudié systématiquement pour l’intérieur et pour l’extérieur grâce au logiciel de simulation « DIALUX » ;
  • Utilisation de led, de lampe économique et de ballast électroniques, 15% moins gourmant en énergie et durée de vie des lampes multipliée par 2, pour tous les consommateurs réguliers ;
  • Un système domotique simple sera envisagé, permettant des "automatismes", type extinction automatique pour éviter les consommations inutiles.  Notamment, les sanitaires ne seront éclairés qu'avec des détecteurs de présence ;
  • Favoriser les parois claires, qui réfléchissent mieux la lumière.

site créé par Lignes Graphiques